Rhubarbe
Fruits,  Vos ingrédients

La rhubarbe tout sauf barbante !

Plante emblématique du printemps, l’acidité de la rhubarbe saura réveiller vos papilles endormies par l’hiver !

La rhubarbe fait partie des souvenirs de vacances ramenés par Marco Polo dans ses valises…

Une racine pour les Barbares !

La rhubarbe vient d’Asie. Elle était historiquement utilisée pour ses vertus médicinales. Elle avait la réputation de soigner les maladies vénériennes. A l’époque, les racines étaient consommées pour leurs vertus laxatives.

C’est Marco Polo qui l’a ramenée d’Asie au XVIème siècle, mais il faut attendre le XVIIIème siècle pour que les Anglais commencent à la cuisiner par plaisir. Ensuite seulement, elle a fait son apparition dans les assiettes françaises.

Le mot « rhubarbe » vient du latin reuburbarum qui signifie « racine de barbare ». A l’époque, elle n’était consommée que par les peuples étrangers, qui étaient tous qualifiés de « barbares ». Sympa…


Ça pousse :

Saison : d’avril à juillet en France métropolitaine

La rhubarbe est une plante vivace qui apprécie l’humidité et un climat tempéré. Ses tiges peuvent mesurer jusqu’à un mètre de long.

Pour la multiplier, rien de plus facile : il suffit de prendre un éclat de souche et de le replanter !

La rhubarbe fait partie de la famille de Polygonacées, comme l’oseille ou encore le sarrasin.


Santé :

Nous ne reviendrons pas sur les supposées vertus antivénériennes de la rhubarbe… En revanche, sa richesse en fibres et son acidité peut effectivement avoir des effets laxatifs chez les plus gourmands. Très peu calorique, la rhubarbe est blindée en calcium et en antioxydants.


A table !

Conservation : Les tiges ne se conservent pas longtemps. A cuisiner donc dès l’achat.

Seule la tige de la rhubarbe se consomme, et ce, le plus souvent cuite. Les feuilles sont considérées comme étant toxiques, à cause de leur teneur en acide oxalique.

Pour choisir, les tiges doivent être denses et fermes. Si leurs extrémités sont humides, c’est une garantie de fraîcheur !

Pour les tiges les plus épaisses, mieux vaut les effiler pour enlever les fibres les plus grosses.


Nos conseils recettes :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *