gel main
Un quotidien sain

Savon liquide au lait d’avoine

Un savon ultra-doux au lait d’avoine, qui se prête aussi bien pour les mains que pour le corps. Une recette presque zéro-déchet.

Retrouvez la vidéo sur Youtube, en cliquant ici !

Cette recette est inspirée de celle de milleetunebiotes : je l’ai adaptée à la nature de mon cuir chevelu, à mes besoins et à ma philosophie de vie (vive les huiles locales !).


Trempage : une nuit

Préparation : 20 minutes

Pour une bouteille de 300 ml :

  • 50 g de flocons d’avoine
  • 500 ml d’eau

Puis :

  • 204 g de lait d’avoine (68 %)
  • 30 g de SCI (10 %)
  • 15 g de mousse de babassu (5 %)
  • 45 g d’huile végétale : tournesol, olive, jojoba… (15 %)
  • 1 g de gomme de xanthane (0,3 %)
  • 90 gouttes de cosgard (1 %)
  • 60 gouttes de fragrance (0,7 %)

Préparer le lait d’avoine :

Dans un saladier, mélanger l’avoine et l’eau. Laisser tremper une nuit.

Filtrer en écrasant dans une passoire afin de retirer le maximum de lait.

Mettre de côté l’okara (RDV en fin d’article dans « Le coin des radins » pour le valoriser !).


Préparer le savon :

Chauffer le lait et le SCI au bain-marie, jusqu’à dissolution complète du SCI. Laisser refroidir.

Ajouter la mousse de babassu et l’huile.

Verser en pluie la xanthane. Mélanger et laisser prendre 10 minutes.

Mélanger à nouveau, ajouter le cosgar et la fragrance.

Mélanger et verser dans une bouteille ou dans un pousse-pousse.

Ce savon se conserve 3-4 mois environ.


Remarques :

Le lait d’avoine se conserve 3 jours au réfrigérateur. Si besoin, il se congèle très bien.

Cette recette est donnée pour une bouteille de 300 ml. Si vous souhaitez préparer une quantité différente, assurez-vous que bien respecter les proportions respectives, car chaque ingrédient a sa fonction.

  • SCI : tensioactif dérivé de l’huile de coco. C’est l’agent « lavant » de ce savon.
  • Mousse de babassu : assure le côté moussant. Il peut être omis, dans ce cas, augmenter d’autant la quantité de lait d’avoine.
  • Huile végétale : nourrit la peau. Nous préférons l’huile de tournesol, locale et biologique. Vous pouvez utiliser l’huile de votre choix. La quantité d’huile peut être adaptée selon les besoins de votre peau. Dans ce cas, modifiez en conséquence la quantité de lait d’avoine.
  • Gomme de xanthane : donne de la consistance au savon. Vous pouvez omettre cet ingrédient si un savon très liquide ne vous dérange pas. Vous pouvez également en augmenter la proportion si vous préférez les savons plus denses. Dans tous les cas, ajustez alors la quantité de lait d’avoine.
  • Cosgard : c’est le conservateur. Il est indispensable !
  • Fragrance : uniquement là pour l’odeur. Vous pouvez totalement l’enlever si vous voulez un savon neutre.

Le coin des radins :

Avec l’okara d’avoine :

  • A valoriser dans une pâte à cookies.
  • A incorporer dans un porridge.

S’il vous reste du lait d’avoine :

  • A boire, tout simplement.
  • A congeler, pour un prochain savon ou shampoing.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *