vêtements
Le saviez-vous ?

Mes 5 conseils pour s’habiller de façon responsable

L’industrie textile est le deuxième plus gros pollueur au monde. Difficile de vivre tout nu, alors comment agir pour réduire l’impact écologique de notre garde-robe ?

La fast-fashion a un impact environnemental et sociétal non négligeable. Plutôt que de suivre le troupeau et de vous retrouver avec les mêmes jeans que votre collègue de bureau, voici quelques conseils :

Faire un tour dans votre penderie :

  • Utilisez ce que vous avez déjà chez vous : vous avez déjà une penderie bien achalandée, pourquoi ne pas ressortir vos vêtements ? La mode est au vintage ces derniers temps ! Avec un peu de doigté, vous pouvez même retoucher des pièces qui ne seraient plus tout à fait au gout du jour ou qui ne vous vont plus. Si vous ne vous sentez pas l’âme d’un artiste, pensez à des couturiers / couturières locaux : ces personnes font un travail formidable, qui vous coûtera moins cher que d’aller acheter un nouvel habit !

Valoriser l’existant :

Après avoir regardé dans votre penderie, vous vous rendez compte que vous n’avez pas le jeans dont vous avez besoin. Dans ce cas, une première question primordiale : combien de fois comptez-vous le porter ?

  • Pour des occasions ponctuelles : peut-être qu’un(e) de vos ami(e)s a la pièce de vos rêves et qu’elle / il accepterait de vous la prêter pour le jour J ? Sinon, il existe également des boutiques ou des plateformes de location. Pour quelque chose que vous ne porterez qu’une fois ou deux, vous ferez des économies substantielles !

Finalement, c’est un vêtement que vous porterez régulièrement ? Dans ce cas :

  • Privilégiez le seconde main : en boutique, via des organisations caritatives ou sur des sites internet, le marché de l’occasion est florissant depuis quelques années (même certaines enseignes de grande distribution proposent maintenant des rayons des occasions !). Cela permet de donner une deuxième vie à un vêtement, pour lui éviter de partir directement au recyclage. Avec un peu de patience, vous tomberez sur des trésors et ça vous coûtera vraiment bien moins cher qu’un achat neuf.

Acheter neuf, en tout conscience :

Si vous ne trouvez pas en occasion, dans ce cas, l’achat en neuf reste l’ultime solution.

Portez une attention particulière à la matière du vêtement : les matières naturelles sont à privilégier, puisqu’elles ne relarguent pas de microparticules de plastique dans les océans. Le lin et le chanvre sont moins gourmandes en eau et en engrais que leur cousin le coton. Si vous partez sur du coton, privilégiez le coton recyclé ou encore le coton biologique pour limiter l’utilisation d’engrais et de pesticides chimiques.

La France est le premier producteur mondial de lin.

ADEME, “la mode sans dessus-dessous”, 2018

Les vêtements en polaire sont également souvent obtenus par recyclage de polyester et de bouteilles en plastique. L’inconvénient : ils libèrent des microparticules de plastique

Quand vous êtes dans le rayon textile, optez pour un modèle qui vous plaira toujours dans un an. Essayez-le pour être sûr(e) qu’il vous va.

Maintenant que vous l’avez votre jeans, un dernier conseil pour amortir son impact environnemental et sociétal : prenez-en soin pour le faire durer le plus longtemps possible.

Leave a Reply

Your email address will not be published.