ecolo bureau informatique
Le saviez-vous ?

Etre écolo au boulot ? Focus matériel informatique

Beaucoup d’entre nous passons une bonne partie de nos semaines au travail. Et si c’était le lieu propice pour veiller à être les plus consciencieux possible sur nos actions environnementales ?

Etre éco-responsable, qu’est-ce que c’est ? C’est prendre en compte les impacts environnementaux de nos actions et faire en sorte de les limiter au maximum. L’objectif est de mettre en place des actions concrètes : passer à l’action !

Entre le chauffage (ou la climatisation), les déplacements, les fournitures… nous avons tous un impact lié à notre activité professionnelle, qu’elle soit au bureau ou en télétravail. Dans cet article, nous allons découvrir ensemble un certain nombre d’actions qui permettent de réduire notre impact environnemental au travail, en ciblant plus particulièrement le matériel informatique.

120 à 140 kg de déchet par an sont produits par salarié. Trois quart sont des papiers.

ADEME, 2021

L’énergie utilisée pour la fabrication de nos appareils électriques et électroniques est énorme, sans compter le recours à des matériaux difficilement recyclables et à fort impact environnemental (les métaux rares et compagnie…). Faire durer au maximum ses appareils afin de rentabiliser leur fabrication est indispensable.

Le simple fait de passer de 2 à 4 ans d’usage pour une tablette ou un ordinateur améliore de 50% son bilan environnemental.

ADEME, 2021

Quand l’appareil est véritablement en fin de vie, une alternative écologique est de partir sur des versions reconditionnées, afin de donner une seconde vie à un produit qui existe déjà. Moins on fabriquera d’appareils électroniques, plus on économisera les ressources !

En parlant d’énergie, de belles économies peuvent être faites en s’assurant de tout éteindre derrière soi en quittant le bureau. Nous le faisons à la maison, alors pourquoi pas au bureau ? Eteindre la lumière quand on sort de la pièce, ça fait partie du bon sens, mais également penser à éteindre son ordinateur, les imprimantes, les scanners… plutôt que de les laisser en veille.

Pour faire baisser la facture d’électricité et faire durer plus longtemps les batteries, il est également intéressant de ne pas mettre d’écran de veille animé (qui empêche l’appareil de se mettre réellement en veille) et de paramétrer les fonctionnalités ‘économies d’énergie’ de nos appareils. Votre téléphone tiendra également plus longtemps sans avoir besoin d’être rechargé si vous coupez le wifi, bluetooth, données mobiles…, et si vous réduisez la luminosité de l’écran.

Côté imprimante, nous pouvons réduire les consommations d’encre et de papier. Le premier réflexe est de se demander si on a vraiment besoin d’imprimer le document que notre collègue vient de nous envoyer. Si effectivement il parait opportun d’imprimer le mail, le second réflexe est de supprimer les pages et images qui n’apportent rien avant impression. Pensez également aux paramètres de l’imprimante : du recto-verso pour limiter les consommations de papier, le mode brouillon et en noir et blanc pour limiter les consommations d’encre. 

Si 41% des papiers sont recyclés dans la sphère privée, seulement 20% le sont dans le monde du travail. Quand on sait qu’un salarié consomme en moyenne près de 85kg de papier par an…

Vous recyclez vos déchets à la maison, alors pourquoi ne pas le faire aussi au bureau ? Près de l’imprimante collective, envisagez de mettre deux bacs de collecte : un pour les documents à recycler et un autre pour les feuilles qui pourraient encore servir de brouillon.

Enfin, si vous souhaitez aller jusqu’au bout de cette démarche éco-responsable, privilégiez des feuilles de papier moins épaisses voire certifiées (recyclées ou issues de forêts gérées durablement) et envisagez la possibilité de recourir à des fournitures rechargeables (cartouches d’encres par exemple) qui permettent de limiter les consommations d’énergie liées aux emballages et contenants.

Notre niveau d’engagement écologique varie énormément entre la vie privée et la vie professionnelle. Pourquoi ? Je vous invite à réfléchir aux actions que vous mettez en place chez vous et pas au bureau. Nous pouvons tous nous améliorer !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *