shampoing
Un quotidien sain

Shampoing au lait d’avoine

Le shampoing au lait d’avoine est ultra-doux et facilement personnalisable selon les besoins de vos cheveux. Une recette presque zéro déchet.

Retrouvez la vidéo sur Youtube, en cliquant ici !

Cette recette est inspirée de celle de milleetunebiotes : je l’ai adaptée à la nature de mon cuir chevelu, à mes besoins et à ma philosophie de vie (vive les huiles locales !).


Trempage : une nuit

Préparation : 20 minutes

Pour une bouteille de 300 ml :

  • 50 g de flocons d’avoine
  • 500 ml d’eau

Puis :

  • 244 g de lait d’avoine (81,3 %)
  • 30 g de SCI (10 %)
  • 15 g de mousse de babassu (5 %)
  • 3 g d’huile végétale : tournesol, olive, jojoba… (1%)
  • 3 g de gomme de xanthane (1%)
  • 60 gouttes de cosgard (0,85 %)
  • 60 gouttes de fragrance (0,85 %)

Préparer le lait d’avoine :

Dans un saladier, mélanger l’avoine et l’eau. Laisser tremper une nuit.

Filtrer en écrasant dans une passoire afin de retirer le maximum de lait.

Mettre de côté l’okara (RDV en fin d’article dans “Le coin des radins” pour le valoriser !).


Préparer le shampoing :

Chauffer le lait et le SCI au bain-marie, jusqu’à dissolution complète du SCI. Laisser refroidir.

Ajouter la mousse de babassu et l’huile.

Verser en pluie la xanthane. Mélanger et laisser prendre 10 minutes.

Mélanger à nouveau, ajouter le cosgar et la fragrance.

Mélanger et verser dans une bouteille.

Ce shampoing se conserve 2 mois.


Remarques :

Le lait d’avoine se conserve 3 jours au réfrigérateur. Si besoin, il se congèle très bien.

Cette recette est donnée pour une bouteille de 300 ml. Si vous souhaitez préparer une quantité différente, assurez-vous que bien respecter les proportions respectives, car chaque ingrédient a sa fonction.

  • SCI : tensioactif dérivé de l’huile de coco. C’est l’agent “lavant” de ce shampoing.
  • Mousse de babassu : assure le côté moussant. Il peut être omis, dans ce cas, augmenter d’autant la quantité de lait d’avoine.
  • Huile végétale : nourrit en profondeur le cheveu. Nous préférons l’huile de tournesol, locale et biologique. Vous pouvez utiliser l’huile de votre choix. La quantité d’huile peut être adaptée selon les besoins de vos cheveux. Dans ce cas, modifiez en conséquence la quantité de lait d’avoine.
  • Gomme de xanthane : donne de la consistance au shampoing. En hiver, nous baissons à 2 % la gomme car avec les températures plus basses, le shampoing devient plus “pâteux”. Vous pouvez omettre cet ingrédient si un shampoing très liquide ne vous dérange pas. Vous pouvez également en augmenter la proportion si vous préférez les shampoings plus denses. Dans tous les cas, ajustez alors la quantité de lait d’avoine.
  • Cosgard : c’est le conservateur. Il est indispensable !
  • Fragrance : uniquement là pour l’odeur. Vous pouvez totalement l’enlever si vous voulez un shampoing neutre. Si vous souhaitez résoudre des problèmes capillaires spécifiques, vous pouvez la remplacer pour des huiles essentielles (attention à l’utilisation des huiles essentielles !!).

Le coin des radins :

Avec l’okara d’avoine :

  • A valoriser dans une pâte à cookies.
  • A incorporer dans un porridge.

S’il vous reste du lait d’avoine :

  • A boire, tout simplement.
  • A congeler, pour un prochain shampoing ou savon.

2 Comments

  • Kessair

    Bonjour
    Votre recette de champoing M intéresse beaucoup mais je voulais savoir comment je peux me procurer les ingrédients mis apart les flocons d’avoine ?
    Cordialement

    • Citrouille&Citron

      Bonjour.
      Je suis ravie que cette recette ai attiré votre attention !
      Les autres ingrédients je les prends sur Aromazone, mais je suppose que vous pourriez les trouver sur d’autres plateformes d’ateliers faits-maison / cosmétiques 😉
      Bonne journée !

Leave a Reply to Citrouille&Citron Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *